Entretien annuel d’évaluation : 6 conseils pour le mener efficacement

Entretien annuel d’évaluation : 6 conseils pour le mener efficacement

décembre 26, 2018 0 Par Nico

Si la tenue d’un entretien annuel d’évaluation n’est pas une obligation, cela reste toutefois une bonne occasion d’effectuer un bilan complet avec le collaborateur. Cette discussion permet de faire un bilan des compétences professionnelles, mais également d’établir les objectifs pour l’année à venir et de faire le point sur les axes d’amélioration possibles. Un moment clé pour le collaborateur comme pour le manager, durant lequel il est possible de s’exprimer sur des questions cruciales ou sur des revendications. Voici 6 conseils pratiques pour mener cet entretien efficacement.

1) Bien planifier la réunion

En amont de l’entretien, il est indispensable d’informer le collaborateur sur la tenue de cette évaluation, pour qu’il puisse également s’y préparer. Il doit également être informé des méthodes d’évaluation professionnelles appliquées par l’entreprise, et des données collectées (en vertu des nouvelles règles RGPD).

2) Impliquer le collaborateur dans son évaluation

Les méthodes d’évaluation des collaborateurs varient d’une société à l’autre. Le salarié est généralement invité à remplir une auto-évaluation laquelle inclut des critères qualitatifs ou comportementaux, selon les aptitudes évaluées. Il est crucial que ces éléments aient un lien direct et pertinent au regard des compétences évaluées. Ils doivent avoir une optique de progression, et permettre de cibler les atouts et les axes d’amélioration du collaborateur.

3) La préparation de l’entretien

Le manager doit être bien préparé avant la tenue de l’évaluation. Il doit notamment collecter des évaluations pertinentes effectuées au cours de l’année écoulée (et pas uniquement des avis récents). A aucun moment il ne doit aborder des éléments inhérents à la vie privée du collaborateur. Cela peut porter aussi sur le bien-être du salarié !

4) Maîtriser l’entretien d’évaluation

La conduite de l’entretien doit inclure les buts suivants : effectuer le bilan de l’année passée et évaluer les compétences du collaborateurs, mais aussi définir des objectifs pertinents pour l’année future. Si le dirigeant mène généralement la discussion, il doit également laisser la parole au collaborateur, lequel a la possibilité de donner son ressenti, de pondérer certains axes d’amélioration et de s’exprimer sur des possibles revendications (l’organisation de l’open space en coworking en fait partie par exemple). Les demandes d’avantages du collaborateur doivent être écoutées (prime, hausse du salaire brut, amélioration des conditions de travail et de bien-être) dans un esprit constructif.

5) Formaliser et signer le compte rendu

Bien que ce ne soit pas une obligation, il est courant de produire un compte-rendu écrit de l’évaluation. Ce document est généralement signé autant par le manager que par le collaborateur, à la fin de la réunion. Ce dernier n’est pas obligé de signer le document, dès lors qu’il en conteste le contenu. En cas de litige, le contenu de ce document aura alors une portée limitée face au Conseil de prud’hommes. De même, un collaborateur ne peut être sanctionné pour absence de signature du compte-rendu.

6) Maintenir à jour le dossier RH

La pérennité d’une société repose aussi sur la bonne gestion des ressources humaines. En intégrant cette procédure d’évaluation annuelle, le dirigeant peut compter sur des outils pertinents pour optimiser son activité ou réorganiser certains services. De même, il peut également se faire une idée des éléments de motivation (et l’inverse), comme par exemple la gestion du compte personnel de formation, et comment mettre en pratique certaines actions pour motiver les employés de façon durable.